Nous suivre Industrie Pharma

Accinov entre dans la phase opérationnelle

À LYON, AURÉLIE DUREUIL

Le pôle de compétitivité s'est doté d'infrastructures pour le passage du laboratoire à la phase industrielle. Les premières entreprises se sont installées.

« Amener les entreprises sur l'apprentissage et la mise en oeuvre du process de bioproduction », c'est ainsi que Florence Agostino-Etchetto, directrice générale de Lyonbiopôle définit la mission d'Accinov. Opérationnelle depuis fin 2013, cette plateforme a nécessité un investissement de 19,5 millions d'euros. Elle a reçu en septembre une autorisation d'ouverture d'établissement pharmaceutique de l'ANSM. Elle propose deux offres d'hébergement et de services supports associés. L'objectif du pôle de compétitivité est « d'accompagner les entreprises ayant des activités de laboratoire ou développant des médicaments biologiques et des produits de santé ». La première offre est dédiée à la bioproduction de médicaments innovants, selon Stéphanie Colloud, directrice générale d'Accinov. La plateforme dispose de trois unités de bioproduction de 210 m2 avec des zones de stockage. « Nous pouvons avoir trois projets en simultané pour la production d'essais cliniques notamment », cite Stéphanie Colloud. La deuxième offre repose sur 18 laboratoires en salle blanche. Ces laboratoires de 20 et 50 m2 sont en classe D et peuvent être aménagés par les sociétés selon leurs besoins. Au total, la plateforme compte 6 500 m2 de salles blanches, unités de bioproduction et bureaux, dont 2 000 m2 d'espaces mutualisés. Car une des valeurs ajoutées de cette infrastructure est la mutualisation des utilités. Ainsi, la plateforme dispose d'une laverie, « avec un autoclave de niveau industriel », d'une chambre froide de 20 m2, d'un groupe électrogène, d'enceintes climatiques, de fourniture d'eau purifiée, d'azote, de CO2, d'O2, d'air comprimé, de gestion des paramètres environnementaux, etc. gérés par Accinov. Pour les unités de bioproduction, la plateforme produit de l'eau purifiée et de l'eau ultra-pure. Les autres avantages soulignés par la dirigeante d'Accinov sont le fait de « gagner de la flexibilité en ajustant les espaces, du temps, de l'efficacité avec des unités déjà certifiées et de la visibilité ».

Depuis son ouverture fin 2013, la plateforme accueille quatre PME (Alma Bio Therapeutics, Cytosial Biomedic, BioSellal et System C Industrie/Bioprocess System), le groupe Sanofi Pasteur et l'IRT BioAster. Annoncée en juin dernier, la venue de Sanofi Pasteur au sein de la plateforme Accinov représente un premier contrat en bioproduction. Ce projet consiste à « évaluer à l'échelle pilote, les performances d'un nouveau bioréacteur à usage unique, permettant à la fois la culture de cellules et la fermentation de bactéries, en particulier pour la production de lots cliniques », selon Lyonbiopôle. Ces premiers contrats permettent à Philippe Archinard, président de Lyonbiopôle d'afficher son optimisme : « Nous sommes dans une bonne dynamique avec une liste de prospects satisfaisante. Si nous continuons sur cette piste avec toutes les parties prenantes (G6, Grand Lyon, etc.), ensemble nous arriverons à faire face aux difficultés structurelles du secteur ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Transformation digitale : Des solutions qui s'imposent

Transformation digitale : Des solutions qui s'imposent

Avec le confinement et le développement du travail à distance, la transformation numérique de l'industrie n'a jamais paru aussi pertinente. Et si la crise liée au Covid-19 accélérait[…]

La pharma se dévoile en chiffres clés

La pharma se dévoile en chiffres clés

La crise bouscule les habitudes

La crise bouscule les habitudes

Données : « Prioriser le retour sur investissement »

Données : « Prioriser le retour sur investissement »

Plus d'articles