Nous suivre Industrie Pharma

Abbott coupe dans l'héritage Solvay

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Un an après l'annonce de l'acquisition de la pharmacie de Solvay pour 4,5 milliards d'euros (CPH n°481), Abbott finalise son absorption. Après une revue détaillée du portefeuille et des actifs, le laboratoire américain engage un vaste plan de réorganisation des actifs hérités de Solvay. D'ici à 2012, Abbott prévoit des dépenses avant impôts comprises entre 810 et 970 millions de dollars (entre 617 et 739 M€) pour assumer les coûts de ce plan de restructuration. Environ 650 M$ seraient imputés aux frais concernant les licenciements prévus. 3 000 postes seront supprimés dans le monde, soit 3 % de ses effectifs mondiaux (environ 93 000 employés). Ces coupes toucheront la R&D, le marketing mais aussi la production. Certains projets de R&D ou certaines productions de l'ancienne division pharma du groupe belge seraient également transférés au sein d'actifs d'Abbott. Au total, le laboratoire américain estime que les coûts de restructuration à engager dès cette année se situeront entre 475 et 640 M$. La seule implantation qui fermera ses portes sera l'ancien siège américain de Solvay implanté à Marietta, en Géorgie, avant la fin 2011. Quelque 150 postes y seront supprimés avant le transfert des effectifs restants au siège monde d'Abbott dans la région de Chicago. Mais c'est en Europe que les restructurations seront les plus importantes. Près de 1 000 licenciements interviendront sur trois sites : ceux de R&D de Weesp (Pays-Bas) et d'Hanovre (Allemagne) qui perdront respectivement 500 et 300 employés, et sur le site de Suresnes (Hauts-de-Seine). Cet ancien site Solvay devrait voir ses effectifs se réduire de 188 postes, soit un peu moins de 50 % du total, d'ici à 2012. Ces postes concernent des fonctions support et commerciales. Le projet de réorganisation vient d'être présenté en comité d'entreprise et préconise jusqu'en avril 2011 un plan de départ volontaire avec des propositions de cessations anticipées d'activités. Au-delà d'avril prochain, des mesures additionnelles de licenciements seraient engagées si nécessaires. Avec les effectifs des Laboratoires Fournier et de Solvay, Abbott recense actuellement, tout confondu, 2 000 employés en France. Enfin, le groupe américain n'a pas encore dévoilé les mesures de restructurations envisagées en Belgique, berceau historique de Solvay.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles