Nous suivre Industrie Pharma

7 % de croissance pour les médicaments orphelins

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Actuellement, les médicaments orphelins couvrent moins de 5 % des maladies rares connues, selon une étude réalisée par le cabinet de conseil Alcimed.

Mais ce marché, en pleine expansion depuis une dizaine d'années, devrait continuer à croître. Un point positif pour les 30 millions de personnes souffrant de maladies rares en Europe. Depuis 1999, 1 000 médicaments ont reçu la désignation orpheline et 74 d'entre eux ont été commercialisés. En 2012, le chiffre d'affaires de ces médicaments s'est élevé à 83 milliards de dollars, soit environ 13 % du marché mondial des médicaments de prescription. Le taux de croissance annuel attendu entre 2012 et 2018 est estimé à 7,4 % (contre 13,6 % entre 2004 et 2011).

Historiquement, les médicaments orphelins étaient essentiellement développés par des sociétés de biotechnologies telles que Genzyme, Shire ou encore Actelion. Mais ils suscitent de plus en plus d'intérêt de la part des gros laboratoires pharmaceutiques, comme Novartis qui est actuellement le leader de ce marché avec sept médicaments orphelins commercialisés qui ont représenté 10,9 Mrds $ de ventes en 2012.

Une ombre subsiste néanmoins au tableau : le prix coûteux de ces produits. « Historiquement, les médicaments orphelins ont obtenu des prix élevés, justifiés d'une part par la valeur thérapeutique de la molécule, et d'autre part par le faible nombre de patients au regard de l'investissement nécessaire pour le développement de la molécule. Si jusqu'il y a peu, les payeurs étaient relativement enclins à accepter ces prix, la situation est maintenant différente », explique Alcimed. Les payeurs considèrent maintenant les médicaments orphelins comme des produits de spécialité et demandent donc aux entreprises de réviser leur prix à la baisse. « S'il est nécessaire de mener une réflexion sur le niveau de prix que la société est capable d'accepter pour de tels médicaments, il est également crucial de maintenir un niveau d'attractivité suffisant pour que les entreprises continuent à développer des médicaments ciblant des maladies rares », a estimé Nadège Penhaleu, directrice de mission chez Alcimed.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Dans un avis publié le 28 février 2019, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) recommande de ne plus utiliser les produits à base d'argile comme le Smecta (diosmeticte) chez les[…]

11/03/2019 | PanoramaPanorama
Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Plus d'articles