Nous suivre Industrie Pharma

5 questions à Björn Schlosser président d'Isochem

PROPOS RECUEILLIS PAR SYLVIE LATIEULE

Sujets relatifs :

, ,

Industrie Pharma : Comment s'est déroulée l'année 2011 ?

Björn Schlosser : L'année 2011 s'est bien passée. Nous avons beaucoup travaillé au renforcement de notre puissance commerciale et nous pensons atteindre un chiffre d'affaires de 105 à 107 millions d'euros en croissance de 5 à 7 %. Nous n'avons pas d'endettement et notre niveau de rentabilité nous permet de financer nos investissements qui ont atteint les 6 M€ en 2011. Isochem présente un bilan solide.

 

D'où vient votre croissance ?

B. J. : Elle vient pour moitié de notre site hongrois et pour moitié de nos sites français. Néanmoins nous souhaiterions accroître le chiffre d'affaires de notre business 3P, c'est-à-dire de nos trois sites pharmaceutiques de Gennevilliers, Vert-le-Petit et Pithiviers. Notre objectif étant de passer de 50 à 60 M€ de CA en trois ans pour ces trois sites. En termes de profitabilité, nous obtenons de bons résultats en Hongrie. En France, notre niveau de profitabilité n'est pas encore totalement satisfaisant.

 

Quelles sont les perspectives pour 2012 ?

B. J. : Globalement, le pipeline de nouveaux produits est plus plein que les années précédentes. Dans la pharmacie, nous observons une accélération des petits et moyens projets. Nous avons également davantage de projets non pharma, en particulier dans le domaine de la cosmétique. Au plan géographique, nous bénéficions de nouvelles zones de croissance, notamment en Inde. Les groupes pharmaceutiques indiens réduisent leurs achats en Chine pour des problèmes de qualité, et recherchent de la qualité européenne. Néanmoins, nous ne ciblons qu'une légère croissance en 2012 car nous aurons besoin de faire preuve d'innovation pour renouveler une partie de notre portefeuille et garder nos volumes.

 

Avez-vous des projets d'investissements ?

B. J. : Comme en 2011, nous prévoyons d'investir 6 M€ dans notre outil de production. Par exemple, sur notre site de Pithiviers qui est spécialisé dans l'hydrogénation haute pression, nous avons investi ces deux ou trois dernières années dans un nouveau système de rétention totalement étanche. Nous avons pour la fin 2012, un gros projet. S'il se finalise nous pourrions être amenés à investir 1 M€ supplémentaire, notamment en Hongrie et à Pithiviers.

 

Allez-vous investir dans de nouvelles technologies ?

B. J. : Nous avons récemment développé notre gamme de produits dans le domaine des VEGS, un précurseur de la vitamine E utilisé en pharmacie et en nutraceutique. Nous travaillons également au lancement d'une nouvelle famille de dérivés : les thio-isocyanates.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

L’indépendance sanitaire est un sujet phare aux Etats-Unis. Elle entre dans le cadre de la stratégie America First du président Donald Trump. A ce titre, la société publique de fabrication de[…]

19/05/2020 | CoronavirusCovid-19
Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Plus d'articles