Nous suivre Industrie Pharma

490 postes menacés chez MSD France

A.F.

C'est un nouveau coup dur pour les salariés de la filiale française de l'Américain Merck. D'après la CFE-CGC, MSD France envisage de supprimer 490 postes, sur un total d'environ 1 300 salariés dans l'Hexagone.

Cette décision a été annoncée le 20 février, lors d'une réunion entre les représentants du personnel et la direction. « Le projet de réorganisation concerne les collaborateurs du siège social de Courbevoie et les fonctions itinérantes », a révélé un porte-parole du groupe. « Il impacterait à hauteur de 41 % les postes "itinérants" et à hauteur de 30 % les postes "siège" », a pour sa part précisé la CFE-CGC. En parallèle, 97 postes devraient être créés sur de nouveaux métiers, selon la CFE-CGC.

Ce plan de restructuration fait partie d'un projet de réorganisation global du groupe, présenté en octobre dernier, et qui vise la suppression de 8 500 postes au niveau mondial. La direction évoque notamment la perte de plusieurs projets, l'échec de certaines molécules en phase avancée de développement clinique et la pression accrue sur le prix des médicaments. « Ce plan répond également à la volonté de la direction de MSD France d'adapter l'entreprise aux mutations importantes du secteur de santé (évolution des pratiques médicales, émergence de nouveaux acteurs) et aux attentes nouvelles des acteurs du parcours de soins du patient », a également expliqué le porte-parole du groupe.

Cette restructuration intervient peu après l'annonce d'une réorganisation de deux usines auvergnates de MSD France, qui menace 100 salariés (CPH n°648). En 2013, la division française du laboratoire américain a généré un chiffre d'affaires d'1,4 Mrd €

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles