Nous suivre Industrie Pharma

40,6 M€ d'amende pour Sanofi

A.F.

Sujets relatifs :

, ,
Lutter injustement contre la concurrence des génériques peut parfois s'avérer périlleux pour les sociétés pharmaceutiques. Sanofi en a fait récemment les frais.

L'Autorité de la concurrence l'a contraint à payer 40,6 millions d'euros pour avoir mis en place une stratégie de « dénigrement » à l'encontre des génériques du Plavix (clopidogrel) commercialisés par des laboratoires concurrents. Cette décision fait suite à la saisie de l'Autorité de la concurrence par Teva Santé, qui commercialise un générique du Plavix. Développé par Sanofi, ce blockbuster est utilisé dans la prévention des complications liées à l'athérothrombose. Il représente le 4e médicament le plus vendu au monde. Son brevet est tombé dans le domaine public en juillet 2008 et les premiers génériques du clopidogrel ont été commercialisés en octobre 2009. Si ses ventes ont depuis décliné, elles restent tout de même conséquentes. Ainsi en 2012, le chiffre d'affaires du Plavix s'est élevé à 2,07 Mrds €, lui permettant de se hisser à la 2e place des ventes de produits du groupe.

Dans cette affaire, l'Autorité de la concurrence reproche à Sanofi d'avoir mis en place une stratégie de communication menée entre septembre 2009 et janvier 2010 et qui visait à influencer les prescriptions et substitutions relatives à ce médicament. Le laboratoire tricolore aurait effectivement encouragé les médecins a apposé sur l'ordonnance du Plavix la mention « non substituable », qui empêche une substitution par un générique. Il aurait aussi incité les pharmaciens à substituer le Plavix par le générique Clopidogrel Winthrop, qui appartient aussi à Sanofi. « Les visiteurs médicaux et délégués pharmaceutiques de Sanofi-Aventis ont diffusé à l'échelle nationale auprès des médecins et des pharmaciens un discours jetant le doute sur l'efficacité et l'innocuité des génériques concurrents de Plavix et laissant entendre que leur responsabilité pourrait être engagée en cas de problème médical consécutif à la prescription et/ou délivrance de ces médicaments de substitution », précise l'Autorité de la concurrence. Des accusations que conteste cependant le groupe. « Sanofi n'a jamais remis en cause la bioéquivalence des génériques de Plavix », assure le laboratoire qui a indiqué qu'il préparait un recours devant la Cour d'appel de Paris.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Dans un avis publié le 28 février 2019, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) recommande de ne plus utiliser les produits à base d'argile comme le Smecta (diosmeticte) chez les[…]

11/03/2019 | PanoramaPanorama
Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Plus d'articles