Nous suivre Industrie Pharma

22 M€ de financements d'études pour l'Institut Gustave Roussy

R.M.

Sujets relatifs :

, ,

L'institut de cancérologie de Villejuif a emporté la labellisation pour deux de ses projets, dans le cadre de l'appel à projets "Cohortes" des Investissements d'avenir. D'autre part, l'Institut Gustave Roussy (IGR) est partenaire de deux autres projets parmi les lauréats.

Le premier projet porté par l'IGR, une étude nommée Canto, porte sur le suivi à long terme de 20 000 femmes traitées pour un cancer du sein localisé dans le but d'identifier les toxicités chroniques liées aux traitements. Elle n'aurait pas pu voir le jour sans les 14 millions d'euros qui lui ont été alloués, qui couvrent une bonne partie des besoins. En effet, « sur le projet de demande de financement, 21 M€ avaient été initialement demandés », précise Chloé Louys, en charge de la communication à l'IGR. Canto poursuit quatre buts : tout d'abord, développer une base de données, puis les analyser en décrivant les toxicités chroniques, évaluer leur impact social, enfin « identifier des marqueurs biologiques liés au développement des toxicités et de mettre ainsi au point des tests capables d'identifier une population à haut risque de développer ces effets secondaires tardifs ».

La seconde étude, E3N, suit depuis 20 ans une cohorte de 100 000 femmes faisant partie de l'éducation nationale. L'enveloppe qui lui est allouée par le programme Investissements d'avenir se chiffre à 8 M€. La somme permettra au projet de se prolonger : ainsi, le programme E4N suivra les enfants, les petits-enfants ainsi que les conjoints des femmes de l'E3N. Le but ? « Analyser les effets du mode de vie des mères sur le risque, pour leurs enfants, de développer des maladies autres que le cancer, et suivre ces enfants pour évaluer l'impact de facteurs environnementaux auxquels ils sont exposés dans l'enfance sur leur état de santé à l'âge adulte ».

Quant aux projets partenaires, tous deux portés par l'Inserm, l'un, le projet Hope-Epi, concerne des recherches en épidémiologie sur les cancers de l'enfant ; l'autre, CoBlance, concerne le suivi de 2 000 patients atteints de cancers de la vessie. Les études labellisées de l'IGR font partie des dix programmes qui ont été sélectionnés par un jury international, sur un total de 44 dossiers présentés. Trois projets ont reçu des enveloppes supérieures à 10 M€. Au total, 200 M€ ont été alloués aux dix programmes "Cohortes".

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

L’indépendance sanitaire est un sujet phare aux Etats-Unis. Elle entre dans le cadre de la stratégie America First du président Donald Trump. A ce titre, la société publique de fabrication de[…]

19/05/2020 | CoronavirusCovid-19
Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Plus d'articles