Nous suivre Industrie Pharma

2017, année sans grande surprise

La rédaction

Retour sur une année 2017 sans grand bouleversement pour l'industrie pharmaceutique. Les douze derniers mois ont vu quelques fusions-acquisitions d'envergure mais aussi plusieurs projets d'investissements en France.

JANVIER

Johnson et Johnson rachète Actelion pour 30 Mrds $

Le géant américain propose de reprendre la société suisse de biotechnologies Actelion. Dans le cadre de cette transaction de 30 Mrds $ (27,9 Mrds €), qui sera finalisée en juin, Actelion scindera son activité R&D au sein d'une nouvelle entité indépendante, Idorsia, qui sera basée en Suisse et introduite en Bourse.

 

Boehringer Ingelheim acquiert enfin Merial

Le laboratoire allemand finalise l'acquisition de Merial, la division santé animale de Sanofi, et envisage ainsi de devenir le n°1 mondial de ce secteur. Le groupe comptera, suite à cette opération, plus de 10 000 salariés.

FÉVRIER

Chiesi agrandit son site de Blois

Le laboratoire italien spécialisé dans les thérapies respiratoires a inauguré une chaîne de production dédiée à la fabrication du Nexthaler au sein de son usine de La Chaussée-Saint-Victor (Loir-et-Cher). Cet investissement de 22 M€ a permis de doubler la surface du site.

MARS

Unither investit 10 ME à Coutances

Racheté par trois fonds d'investissement, le façonnier français spécialiste de l'unidose prévoit d'investir 10 M€ sur son site de production de Coutances (Manche) en 2017. Il souhaite ainsi accroître sa capacité de production et déployer une technologie de pointe.

 

Sanofi versera 615 ME à AstraZeneca

L'entité vaccins du géant français a conclu un accord avec l'Anglo-Suédois AstraZeneca pour développer et commercialiser l'anticorps monoclonal MEDI8897. Sanofi Pasteur effectuera un paiement initial de 120 M€ et pourra verser jusqu'à 495 M€ supplémentaires. L'objectif est de prévenir les maladies associées au virus respiratoire syncytial chez les nouveaux-nés et les nourrissons.

AVRIL

BMS cède deux médicaments à Biogen et Roche

Le géant américain Bristol-Myers Squibb a signé deux accords de licence pour se séparer de deux candidats-médicaments pour le traitement de maladies rares, qu'il cèdera à Biogen et à Roche pour un montant minimal de 470 M$ (environ 438 M€). BMS recentre sa R&D sur les maladies cardiovasculaires, l'immunoscience et la fibrose.

 

Astellas va acquérir le Belge Ogeda pour 800 ME

Le géant japonais va mettre la main sur la société privée de découverte de médicaments Ogeda SA pour une somme pouvant aller jusqu'à 800 M€. La transaction devrait être finalisée au second semestre 2017 et fera de l'entreprise belge une filiale détenue exclusivement par Astellas.

MAI

Sanofi conservera sa chimie pour le compte de tiers

Contre toute attente, le géant français a choisi de garder son activité chimie pour le compte de tiers, nommée CEPiA. Cette entité économique, qui regroupe deux sites français et un site hongrois, concerne 2 100 salariés et génère un chiffre d'affaires annuel d'environ 450 M€.

JUIN

Sanofi résolument tourné vers la bioproduction

D'ici à 2020, le n°1 français de la pharmacie a prévu d'investir 600 M€ par an dans la production de médicaments biologiques. En France, Sanofi compte désormais cinq sites dédiés à la bioproduction : Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), Le Trait (Seine-Maritime), Neuville-sur-Saône (Rhône), Marcy l'Étoile (Rhône) et Val-de-Reuil (Eure).

JUILLET

Guerbet rationalise son portefeuille

Le laboratoire français spécialisé dans les produits de contraste et solutions pour l'imagerie médicale va progressivement cesser de commercialiser l'Hexabrix (ioxaglate de meglumine et de sodium) et Optimark (gadoversétamide). Guerbet justifie cette décision par le fait que d'autres de ses produits présentent les mêmes indications.

 

Sanofi s'empare de Protein Sciences pour 650 M$

Le géant français veut acquérir la biotech américaine Protein Sciences pour un montant minimal de 650 M$ (569 M€). Sanofi mettrait ainsi la main sur le seul vaccin antigrippal recombinant actuellement autorisé par la FDA aux États-Unis. L'opération sera finalisée le 28 août.

AOÛT

Boehringer Ingelheim déménage en Rhône-Alpes et va délocaliser 200 postes

Suite à l'acquisition de Merial, le laboratoire allemand va regrouper la R&D et les opérations industrielles au sein d'un nouveau bâtiment de 4 500 m2 sur son site de la Porte des Alpes, à Saint-Priest (métropole de Lyon). Ces nouveaux locaux devraient être mis en service en décembre. Les 750 fonctions tertiaires rejoindront, quant à elles, le nouveau siège Santé Animale France de 15 500 m2, basé au sein du quartier Gerland (Lyon), qui sera inauguré le 2 octobre. Boehringer Ingelheim va délocaliser 200 fonctions globales employées sur ce site vers le siège international du groupe en Allemagne.

 

Roquette s'installera à Singapour

Le spécialiste français de l'amidon et producteur d'excipients pour la pharmacie a annoncé qu'il allait ouvrir une installation de R&D et de CTS de plus de 1 100 m2 à Singapour dès l'automne 2017. Ce qui lui permettra de développer des innovations et de nouvelles formulations dans le domaine des excipients pharmaceutiques et de la délivrance de médicaments.

SEPTEMBRE

Galderma supprimera 400 postes à Sophia Antipolis

Le laboratoire de dermatologie Galderma, filiale de Nestlé, va supprimer 400 postes sur les 550 recensés au sein de son centre de recherche de Sophia-Antipolis (Alpes-Maritimes). Une centaine de ces salariés pourraient être reclassés vers un nouveau centre de R&D qui verra le jour d'ici la fin 2018, en Suisse.

 

Gilead s'empare de Kite Pharma pour 11,9 Mrds $

Le laboratoire américain Gilead va acquérir son compatriote Kite Pharma, spécialisé dans l'immuno-oncologie, via une OPA amicale de 11,9 Mrds $ (10 Mrds €). La transaction, qui s'inscrit dans la stratégie de diversification de Gilead Sciences, se finalise en octobre 2017.

OCTOBRE

Novasep muscle ses capacités en France

Le fournisseur français de services et de technologies pour les sciences de la vie a annoncé un investissement de 4 M€ en vue d'étendre ses capacités d'approvisionnement clinique et commercial de principes actifs sur son site de Chasse-sur-Rhône (Rhône). Ces installations seront opérationnelles d'ici le début d'année 2018.

 

Avara reprend le site de Reims d'AstraZeneca

Plus d'un an après l'annonce de la suppression du site, l'unité de production de Reims du géant anglo-suédois est reprise par le façonnier américain Avara Pharmaceuticals qui a signé, le 9 octobre, l'accord définitif de rachat. Les modalités financières de cette opération n'ont pas été révélées.

 

Boehringer Ingelheim cèdera son site de Saint Herblon

Le groupe allemand réorganise ses activités, suite à son acquisition, en janvier, de Merial, la division Santé animale de Sanofi. Il a annoncé la cession de son site de Saint-Herblon (Loire-Atlantique), hérité de Merial. Ce site, qui emploie 111 salariés, est centré sur les génériques.

NOVEMBRE

B. Braun investit 60 ME en France

Le groupe allemand a annoncé un plan d'investissement de 60 M€ sur cinq ans pour son site de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir), qui emploie 500 personnes. B. Braun souhaite moderniser l'outil de production mais aussi augmenter sa surface industrielle de 22 750 à 29 300 m2 et celle de ses salles blanches de 5 600 à 9 000 m2.

DÉCEMBRE

Teva annonce la suppression de 14 000 emplois

Le géant israélien va mettre en oeuvre un plan de restructuration de deux ans et des mesures permettant de redresser sa situation financière. Dans ce cadre, Teva envisage de sabrer plus de 25 % de ses effectifs mondiaux dès 2018 et de fermer ou céder des installations de R&D, ainsi que des sièges, bureaux et usines dans différentes zones.

 

L'OPA de Novartis sur le Français AAA validée

Le conseil d'administration de la société française de médecine nucléaire Advanced Accelerator Applications a approuvé l'offre publique d'achat de 3,9 Mrds $ lancée par le géant suisse. Novartis propose aux actionnaires de l'entreprise 41 $ par action ordinaire et 82 $ par ADS.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Rétrospective 2018: Lifting de portefeuilles

Rétrospective 2018: Lifting de portefeuilles

L'année 2018 n'aura pas échappé à de grandes fusions-acquisitions dans l'industrie pharmaceutique. Mais les opérations géantes ont été plus rares, les acteurs se concentrant sur[…]

Trois questions à Patrick Errard, président du Leem

Trois questions à Patrick Errard, président du Leem

Une pharmacie toujours en mouvement

Une pharmacie toujours en mouvement

Rétrospective Pharma 2016 : réorganisations en cours

Rétrospective Pharma 2016 : réorganisations en cours

Plus d'articles