Nous suivre Industrie Pharma

11 vaccins infantiles obligatoires dès 2018

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

Lors de son discours de politique générale devant l'Assemblée nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a abordé l'épineuse question de l'obligation vaccinale. « La prévention sera le pivot de la stratégie nationale de santé discutée à l'automne. Des maladies que l'on croyait éradiquées se développent à nouveau sur notre territoire, des enfants meurent de la rougeole aujourd'hui en France... Dans la patrie de Pasteur, ce n'est pas admissible », a-t-il déclaré. Il a donc annoncé que « l'an prochain, les vaccins pour la petite enfance qui sont unanimement recommandés par les autorités de santé deviendront obligatoires ». Actuellement, seuls trois vaccins infantiles sont obligatoires : celui contre la diphtérie, la poliomyélite, et le tétanos (ou DTP). Les huit autres, contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l'hépatite B, la bactérie Haemophilus influenzae, le pneumocoque et la méningite C, ne sont que recommandés, et ont de ce fait une couverture vaccinale moindre. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, avait dit réfléchir mi-juin à rendre obligatoires les onze vaccins destinés aux enfants, et ce pour une durée limitée allant de cinq à dix ans (CPH n°806).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les médicaments contre Alzheimer ne seront plus remboursés

Les médicaments contre Alzheimer ne seront plus remboursés

C'est officiel. À compter du 1er août 2018, l'achat des médicaments contre la maladie d'Alzheimer ne fera plus l'objet d'un remboursement par l'Assurance-Maladie. Cette mesure fait suite à la[…]

11/06/2018 | PanoramaPanorama
Désaccord entre l'Afipa et l'ANSM

Désaccord entre l'Afipa et l'ANSM

Lancement d'un site d'informations grand public sur la recherche clinique

Lancement d'un site d'informations grand public sur la recherche clinique

Les médicaments et les cosmétiques dans le viseur des associations

Les médicaments et les cosmétiques dans le viseur des associations

Plus d'articles